22 Septembre 2017

Interview : 2 gérants stars pour 2 nouveaux fonds DNCA

Interview H24

Pascal Gilbert et François Collet, anciens responsables de la gestion obligataire de La Française AM, viennent de rejoindre les équipes de DNCA Finance pour développer un nouveau pôle dédié aux fonds de performance absolue obligataire. Nous leur posons nos questions.

 

Pascal Gilbert et François Collet

H24 Finance : Vous êtes arrivés chez DNCA Finance il y a quelques jours. Quelles sont vos premières impressions ?

Pascal GilbertNous sommes ravis de rejoindre DNCA. Il s’agit d’une vraie maison de gérants de convictions. Chez DNCA, les performances des fonds sont issues des convictions des gérants qui disposent d’une marge de manœuvre suffisante pour gérer avec sérénité, tout en respectant bien sûr le cadre défini par les caractéristiques de chaque fonds.

François Collet : Tout est en effet mis en place chez DNCA pour que les gérants puissent exercer dans les meilleures conditions possibles et délivrer de la performance de qualité pour les clients.

H24 Finance : De nouveaux fonds vont-ils prochainement être créés chez DNCA dans le domaine obligataire ?

François ColletDNCA va en effet lancer deux nouveaux fonds d’ici la fin de l’année,dédiés à notre savoir-faire et à notre expertise sur l’univers obligataire. Il s’agira d’un fonds de performance absolue sur les obligations internationales, et d’un fonds d’obligations indexées sur l’inflation.

Pascal Gilbert : Nous venons d’une maison de gestion où nous avons activement participé à son savoir-faire obligataire qui en fait sa réputation. L’idée est de donner également à DNCA une renommée en gestion obligataire qui viendra s’ajouter à son expertise reconnue sur les actions européennes.

H24 Finance : Comment va s’articuler votre gestion vis-à-vis de l’équipe de Cyril Freu dédiée à la gestion de performance absolue ?

Pascal GilbertLe pôle que nous allons développer sera différent de celui de Cyril. Le but de notre pôle obligataire sera d’offrir une solution distincte de celle des autres fonds de performance absolue en permettant à certains investisseurs institutionnels de se diversifier dans l’obligataire.

François ColletNotre expertise est complémentaire et constitue en cela une alternative aux fonds déjà proposés par Cyril. Les contraintes propres à certains investisseurs les limitent parfois à certains types d’actifs. Face à un marché des actions à la taille plus limitée, le pôle obligataire pourrait donc constituer un relai pour les investisseurs à la recherche de capacité.

H24 Finance : Quelle est votre stratégie d’investissement à l’heure actuelle, dans un contexte où les taux sont bas et où l’on craint une remontée des taux ?

Pascal Gilbert : Il est en effet certain que les taux sont globalement très bas et leur remontée sera à la fois un signe encourageant pour l’économie mais aussi une source d’inquiétude pour les marchés obligataires. Cette situation est clairement un problème pour les gérants "buy and hold" qui ont simplement tiré profit du tsunami monétaire des banques centrales. Passifs dans leur gestion, les performances à venir ne seront pas au rendez-vous.

Seule une gestion obligataire active et mobile dans ses investissements, en mesure de les arbitrer, a la capacité de dégager une performance acceptable. Dans un monde de plus en plus ouvert, il est intéressant d’élargir son univers d’investissement aux actifs obligataires internationaux des grands pays qui composent la croissance. Nous cherchons ainsi à offrir une performance de l’ordre de 3% à 5% pour un risque équivalent à celle d’une obligation à 10 ans par une flexibilité de son exposition au risque de taux ainsi qu’une allocation diversifiée et réactive au contexte macroéconomique.

H24 Finance : Sur le segment des obligations indexées à l’inflation, quelles sont les perspectives, sachant que les attentes d’inflation sont notamment retombées aux Etats-Unis ?

Pascal GilbertNous pensons que l’inflation devrait remonter plus vite que ce qu’anticipent actuellement les marchés. Après quelques mois de surprise à la baisse sur l’inflation américaine, le marché a trop rapidement enterré la thématique de la reflation qu’il avait mise au 1er plan fin 2016. La dynamique d’inflation n’est plus seulement à regarder avec les considérations internes à chaque pays, mais bien plus au niveau global.

François ColletSur les obligations indexées à l’inflation, nous avons une vraie expertise : Pascal était déjà gérant en 1998 lorsque ces produits sont apparus en France et j’ai de mon côté participé à la création de l’offre obligataire indexée sur l’inflation chez Natixis AM. A partir de 2006, nous nous sommes beaucoup impliqués ensemble sur ce marché qui constitue un des piliers de notre approche des taux d’intérêt.

Cette classe d’actif très technique apparait aux yeux de beaucoup d’investisseurs comme de nature cyclique. Il nous semble pourtant, qu’elle se prête particulièrement bien à une gestion active. Or, lorsque l’on regarde l’offre de fonds, il existe très peu de produits de gestion active, les fonds étant soit des fonds benchmarkés de taux réels ou des fonds de points morts d’inflation. Le fonds que nous allons gérer aura la particularité d’être un fonds flexible au sein même de la classe des obligations indexées à l’inflation.

Nous aurons donc à la fois la possibilité de tirer profit des évolutions favorables des titres indexés sur l’inflation mais aussi d’en d’isoler chacune des composantes, taux réel et points morts d’inflation pour ne conserver que la plus profitable. Une poche d’obligations indexées à l’inflation se retrouvera possiblement aussi dans notre fonds de performance absolue. Les deux fonds s’adresseront aussi bien à la clientèle institutionnelle qu’aux CGP.

 

Propos recueillis par H24 Finance.

Pascal Gilbert et François Collet, anciens responsables de la gestion obligataire de La Française AM, viennent de rejoindre les équipes de DNCA Finance pour développer un nouveau pôle dédié aux fonds de performance absolue obligataire. Nous leur posons nos questions.   Pascal Gilbert et François Collet H24 Finance : Vous êtes arrivés chez...
2017-09-22