13 Mai 2016

Retrouvez le point hebdomadaire sur les marchés par Igor de Maack

Commentaire de marché

A l’heure où la Grèce revient une fois de plus sur l’agenda européen pour discuter de l’allègement de sa dette, il est peut-être utile voire salutaire de se tourner vers les grands penseurs hellènes pour décrypter le monde économique et les marchés. Le philosophe Zénon d’Elée avait en son temps et avant l’avènement des sciences mathématiques développé un ensemble de raisonnements destinés à défier les règles de la logique et l’évidence factuelle. Un des plus fameux est le paradoxe de la dichotomie (ou de la pierre). Le principe est simple : on lance une pierre sur un arbre placé à une certaine distance. Si cette pierre parcourt à chaque lancer la moitié du chemin qui lui reste à parcourir jusqu’à son but (l’arbre), il ne l’atteindra jamais car il lui restera toujours la moitié du trajet à parcourir même si ce dernier trajet est infiniment petit. Aussi séduisant soit-il, cet argumentaire ne résiste pas à l’épreuve des faits car chacun d’entre nous a déjà dans son enfance atteint un arbre en lançant un caillou sur ce dernier. Les investisseurs, et particulièrement ceux du monde anglo-saxon, vivent exactement dans le même mode de pensée sur la croissance économique en zone euro. Ils pensent que la zone euro ne pourra jamais atteindre un rythme et un niveau suffisants même si elle s’en approche trimestre après trimestre, ce qui explique leur désaffection pour les actions européennes (13ème semaine de flux négatifs pour cette classe d’actifs).

Et pourtant, la zone euro est la seule zone monétaire à afficher une surperformance macro-économique depuis un an. Les plus sceptiques arguaient des facteurs exogènes (pétrole bon marché, euro faible et taux bas) dont l’évanescence finirait progressivement par sonner le glas de cette timide reprise. Aujourd’hui, ce sont bien des facteurs endogènes qui ont pris le relais et alimentent la croissance, même en France : robustesse de la demande interne, accélération de la distribution de crédit,  baisse du chômage presque aussi rapide qu’aux Etats-Unis d’ailleurs, reprise de l’investissement industriel.

Il reste le référendum sur le Brexit pour éventuellement faire dérailler cette bonne tendance mais pour l’instant, ni les perspectives mêmes de Brexit, ni la crise migratoire ni même les attentats n’ont porté atteinte à la dynamique économique de la zone euro. Evidemment, notre vision n’est pas teintée d’angélisme car les échéances politiques et les risques associés sont encore nombreux dans la zone. 

Au Brésil, une page se tourne avec la destitution de Dilma Rousseff votée par le Sénat sans toutefois qu’on puisse être tout à fait rassuré par les lignes et arabesques qui vont s’écrire sur le grimoire de la seule démocratie lusophone d’Amérique du Sud. A tout le moins, les pouvoirs politiques et lobbys économiques locaux ont pris conscience de l’impact désastreux de ce feuilleton façon telenovela à qui il fallait bien trouver une (happy ?) end. Depuis le début d’année, la repondération des valeurs brésiliennes, notamment dans le fonds Infrastructures, était au programme. Ce n’est peut-être pas trop tard pour continuer à s’exposer à ce pays. Il faudra toutefois que le gouvernement de transition non élu ne trébuche pas sur les modalités d’application des difficiles réformes à mettre en œuvre.

Texte achevé de rédiger le 13 mai 2016 par Igor de Maack, Gérant et porte parole de la Gestion. 

Cet article ne constitue ni une offre de souscription ni un conseil en investissement. Ce document promotionnel est un outil de présentation simplifié et ne constitue ni une offre de souscription ni un conseil en investissement. Ce document ne peut être reproduit, diffusé, communiqué, en tout ou partie, sans autorisation préalable de la société de gestion.

DNCA Investments est une marque commerciale de DNCA Finance

A l’heure où la Grèce revient une fois de plus sur l’agenda européen pour discuter de l’allègement de sa dette, il est peut-être utile voire salutaire de se tourner vers les grands penseurs hellènes pour décrypter le monde économique et les marchés. Le philosophe...
2016-05-13