May 26, 2016

Retrouvez le point hebdomadaire sur les marchés par Igor de Maack

Management comment

Au cours d'un séminaire organisé par une grande institution financière anglo-saxonne en Chine, son Président a utilisé l'acronyme anglais suivant pour décrire l'instabilité des marchés : FOCBT. Ces cinq lettres représentent les sources de volatilité et d'attention pour les mois à venir. FOCBT sont les initiales pour FED, OIL, CHINA, BREXIT et TRUMP.

FED : Le premier risque (ou opportunité d'ailleurs) pour les marchés obligataires et pour les marchés actions réside bien dans une hausse plus rapide des taux aux Etats-Unis. Cette normalisation signifierait sûrement la fin de la crise débutée en 2008 et la purge des excès monétaires passés.

OIL : le pétrole a presque doublé depuis ses points bas. La suroffre se résorbe lentement et la demande tient. Certains commencent déjà (!) à reparler de choc pétrolier avec des prix qui repartiraient fortement en hausse. La stabilisation des prix d'une commodity constitue toujours une bonne nouvelle car elle permet aux opérateurs de calibrer leurs programmes d'investissement à moyen terme mais...il faut qu'elle dure.

CHINA : nous y étions la semaine passée. Tout ou presque a déjà été écrit et lu sur l'Empire du Milieu. Ralentissement conjoncturel, ajustement structurel et lutte contre la corruption de certains mandarins se confirment dans les discours de tous les agents économiques privés comme publics avec un degré de lucidité aussi aléatoire que surprenant. Les effets des dernières mesures de soutien monétaires ou réglementaires s'estompent. L'urbanisation démentielle du pays représente le plus grand défi démographique, immobilier, économique, social et environnemental de l'histoire de l'humanité. La charge qui pèse désormais sur les épaules des dirigeants chinois s'avère lourde mais planétaire.

BREXIT : dans la sphère financière personne n'ose encore y croire, malgré des sondages toujours indécis, tant la situation des Britanniques serait compliquée pour organiser une sortie de l'Union Européenne. Un vote en faveur du Brexit serait donc une forme de mini-cataclysme. Il ne faut toutefois pas confondre UE et zone euro mais pas non plus sous-estimer le risque de contagion et de propagation du thème de l'euroscepticisme dans des populations meurtries par la crise.

TRUMP : avec son opposant démocrate Sanders, ils ont animé les débats des primaires et ravi les médias par leur position non conformiste voire parfois farfelues et franchement souvent ubuesques. Mais c'est le jeu des primaires. On serait tenté de dire que : "what goes in the primary elections, stays in the primary elections". Les Américains semblent pourtant bien vouloir embrasser le thème de la colère, peut-être même celui de l'extrême, contre des élites et des dynasties politiques (Kennedy, Bush, Clinton ?) qui ont certes contribué à façonner la croissance américaine mais en déformant la pyramide sociale et donc en accentuant les inégalités.

Tous ces thèmes ne sont pas nouveaux mais les rassembler en un seul bloc permet de synthétiser la volatilité actuelle des marchés actions qui, contre toute attente, ont entamé cette semaine une mini phase de rebond.

Texte achevé de rédiger le 26 Mai 2016 par Igor de Maack, Gérant et porte parole de la Gestion. 

Cet article ne constitue ni une offre de souscription ni un conseil en investissement. Ce document promotionnel est un outil de présentation simplifié et ne constitue ni une offre de souscription ni un conseil en investissement. Ce document ne peut être reproduit, diffusé, communiqué, en tout ou partie, sans autorisation préalable de la société de gestion.
DNCA Investments est une marque commerciale de DNCA Finance
Au cours d'un séminaire organisé par une grande institution financière anglo-saxonne en Chine, son Président a utilisé l'acronyme anglais suivant pour décrire l'instabilité des marchés : FOCBT. Ces cinq lettres représentent les sources de volatilité et...
2016-05-26